Les organisateurs d’un grand tournoi dans Killer Instinct veulent interdire l’action du teabagging. Une exagération des règles ?

Que pouvons dire sur l’art du « Teabagging » ? C’est un meme reconnu dans le jeu vidéo où vous accroupissez plusieurs fois sur la tête de votre adversaire. Reconnu dans le monde du FPS (grâce à Halo), il fait aussi son apparition dans le VS Fighting comme Mortal Kombat, Street Fighter ou Killer Instinct.

Et en parlant de Killer Instinct, un tournoi dédié à ce jeu décide d’interdire l’act du teabagging durant les matchs.

Du 10 au 12 mars prochain, à San Antonio au Texas, aura lieu le Killer Instinct World Cup. C’est l’un des plus grands tournois mondiales du jeu de baston exclusif par Microsoft. Cependant, une des règles qui est interdit durant ce tournoi, est de teabagger durant un match. Selon l’organisateur du tournoi, Brandon Alexander, la raison est de promouvoir « une expérience sain, fun et professionnelle ».

Alors que c’est approuvé par les organisateurs, les fans n’apprécient pas cette règle. Qui pourtant, avait été implanté l’année dernière. Le Game Designer du jeu, Adamn « Keith » Heart, montre son désaccord sur Twitter via un long discours. Pour lui, c’est types d’actions sont « sans intérêts, sans l’interprêtation humain et aide à donner vie au jeu ». Certains joueurs pros de KI, comme FOX|SonicFox et Liquid|NuckleDu, sont aussi contre ce ban.

Interdire le teabagging dans l’e-sport – un acte exagéré ?

Alors que je ne suis pas du niveau pro du VS Fighting, il faut savoir que ça reste un jeu de stratégie en soi. Pas seulement dans les coups à effectuer, mais aussi dans l’analyse de l’adversaire pour contre-attaquer. C’est aussi un jeu psychologique ou « mind-game » dans le jargon anglais. Jouer avec les nerfs de l’adversaire pour qu’il ouvre sa garde. Et souvent, faire de « teabagging » est un moyen pour déstabiliser le joueur.

Il faut savoir que dans la plupart des jeux de combats type Street Fighter, BlazBlue, Guilty Gear ou Killer Instinct, les commandes utilisent, pour la majorité des cas, le bouton bas. Les mouvements dites « quart-avant », « demi-cercle » ou « charge-bas » en font partis. Et encore, c’est le B.A.-Ba dans n’importe quel VS Fighting en 2D et 2.5D.

Lorsque des personnages feintent avec la touche bas, ce n’est pas de la provocation, mais plus du « mind-game » pour attirer l’adversaire à commetre l’erreur. Et ceci n’est pas pour narguer le joueur, comme dit la définition du « teabagging », mais du fair-game. Ce n’est pas comme dans un Mortal Kombat où l’on appuie plusieurs fois sur « bas » lors de l’exécution d’une fatalité.

Le fait de bannir le « teabagging », que ce soit intentionnel ou non, empêche les moyens aux joueurs de mettre en place leur stratégie. C’est plus un moyen pour les « mauvais joueurs » d’avoir raisons. Et je parle de ceux qui cherchent n’importe quel excuses à leur défaite, sauf leur niveau de jeu (style LowTierGod).

Au final, ça sera les coups spéciaux et la position accroupis qui devront être bannis.

Sources : Eurogamer, EventsHubs