Alors que le Paris Games Week 2017 s’approche, MicroMania est pointé du doigt pour l’organisation exécrable de ses tournois qualificatifs sur Tekken 7.

Il est vrai que l’organisation d’un tournoi peut être une véritable plaie à gérer. J’en ai principalement fait les frais durant une soirée Halloween au Meltdown Strasbourg, sur Castlevania Judgement. Mais lorsqu’il s’agit d’une enseigne connue comme MicroMania, c’est une autre paire de manche.

Le 30 juin dernier avait eu lieu les dernières qualifications sur le jeu Tekken 7. Les vainqueurs auront le privilège de s’affronter, lors du Paris Games Week 2017, du 1er au 5 novembre 2017.

Huit magasins MicroMania avaient organisés ces dernières qualifications :

  • Strasbourg
  • Lyon
  • Nice
  • Marseille
  • Tourville
  • Eurailille
  • Paris Ouest

Et ça commence mal avec l’horaire des débuts de tournois. Supposé débuté à 10h, les organisateurs informent qu’au final, c’était à 15 h. Ce qui n’aident pas ceux qui ont fait le déplacement vers ces villes pour cette occasion. Même les vendeurs n’étaient pas au courant de ce changement.

Enfin, c’était aux joueurs de gérer le tournoi (brackets, règles,…) sur papier, et non avec l’aide d’un logiciel (comme Toornament). Sans compter le matériel de mauvaise qualité, les participants ont tout simplement lyncher les organisateurs : principalement MicroMania et Glory4gamer.

 

L’Esport en France n’est pas si parfait, au final ?

Ce qui est de plus gênant, surtout avec un secteur en développement, est de voir une inaptitude dans la communication. Pour un tournoi amateur, c’est passable, mais pas dans le cas d’une enseigne, avec un contact direct avec le studio.

Et ce genre d’erreur risque de ternir aux futurs tournois organisé dans le territoire français. Comparé aux USA, nous sommes encore loin derrières. Si vous avez été l’un de ces malheureux participants, n’hésitez pas à partager votre expérience.

Source : Tekken-France