Non, ce n’est pas une rumeur : Resident Evil 7 sera bien porté pour la Nintendo Switch. Sauf que ça reste exclusif au Japon et qu’il est jouable uniquement en streaming, via leur système de cloud.

Contre toute attente, Capcom propose un portage de Resident Evil 7, pour la Nintendo Switch. La série de jeux d’horreur s’est éloigné de leur style “Action Shooting” depuis le 4e épisode, pour un retour aux sources. Avec un compatibilité en VR pour la Playstation 4 et PC, RE7 redevient un pur Survival Horror de référence. Alors que la version Switch n’aura pas droit à la VR, il aura droit à un autre supplément : le jeu sera disponible en streaming, mais uniquement au Japon.

Pour aller à l’essentiel : le jeu est disponible en téléchargement gratuit (il pèse 45Mo). Toutefois, vous ne pouvez jouer que 15 minutes maximum. Si vous souscrivez à un abonnement d’environ 15€ (2 000 yen), vous pouvez jouer au jeu pendant 4 mois. Bien-sûr, une connexion stable, car le contenu sera disponible à partir de leur serveurs, géré par Ubitus. L’avantage aux autres versions, c’est l’accès à l’intégralité des DLC (“Vidéos interdites”, “La fin de Zoé” et “Pas un héros”).

Nintendo revient dans leur technique du Satellaview

Il faut savoir que Resident Evil 7 ne sera pas le seul jeu à utiliser le cloud. Ce sera le cas pour Dragon Quest X Online sur la 3DS et Phantasy Star Online 2 sur la Switch. Encore une fois, ils sont exclusif au territoire nippon. Mais ce qui est assez intéressant, c’est que Nintendo s’inspire du Satellaview pour la Super Famicom. Au lieu d’utiliser un satellite pour jouer pendant une période de temps, c’est à travers Internet que les joueurs pourront jouer à partir de leur Switch. Sans pour autant avoir une version physique, où installer le jeu dans leur disque dur. Mais rien n’est certain si ce format sera exporté en occident, malgré l’avènement du contenu en streaming.

Resident Evil 7 version Cloud sortia le 24 mai 2018, au Japon, sur la Nintendo Switch. Rien n’est encore confirmé pour une sortie en occident.

Source(s) : Nintendo-Difference