Annoncé après le North America Regional Finals, Capcom annonce une nouvelle version de Street Fighter V, nommé Champion Edition.

Street Fighter V sera connu comme étant un bazar sans fin. Du moins, pour la version de base. Capcom s’était rattrapé avec Arcade Edition, offrant plusieurs modes bonus et un mode Arcade de base, avec l’ajout de personnages DLC à travers ses 4 saisons.

Mais voilà qu’il sorte une nouvelle version du jeu de combat phare, surnommé Champion Edition. On se dit, « c’est la même chose que pour Street Fighter IV!! »…eh bien, non. Car malgré qu’il aura un nouveau sous-titre, il y a quelques nouveautés qui s’ajoutent à ça.

En premier lieu, Street Fighter V: Champion Edition vous permet d’avoir accès à tous les personnages disponibles, aux niveaux et aux nombreux costumes dévoilés à ce jour. En tout, c’est 40 personnages, 34 niveaux et 200 costumes déjà débloqués. À noter que les contenus Capcom Pro Tour, Fighting Chances et collaboration commerciaux ne seront pas inclus.

Si ce n’est pas tout, la prochaine mise à jour gratuite, offre à tous les personnages disponibles un second V-Skill, avec son Balance Patch. Et oui, il y aura 40 personnages en tout, dont deux qui complète cette 4e saison. Les deux nouveaux personnages pour SFV sont deux boss de la série : Gill (de SF 3) et Seth (de SF 4).

Gill, le leader suprême des Illuminatis, entre en scène

Commençons par Gill, vu qu’il était disponible après la mise à jour post-CPT 2019. Le leader de la Société Secrète (les Illuminatis) a été une purge durant ses débuts dans Street Fighter 3. Principalement pour sa difficulté insensé, mais dans SF3: Third Strike, il est le seul personnage à utiliser trois Super Arts en même temps (y compris, Ressurection). De plus, il est le seul personnage dont ses coups spéciaux changent selon le côté dont il se trouve (vu qu’il maitrise la Pyro & Cyrokinésie).

« Et que la lumière fut….SERAPHIC WING!! »

Dans SFV, Gill est très différent que dans SF3. En premier lieu, il peut utiliser les attaques Pyro & Cyro, qu’importe le côté de l’écran. Et il dispose d’un attribut spéciale nommé « Anti-Type » qui, lorsqu’il frappe l’adversaire qui est affecté par un status élémentaire, résulte à un effet similaire à un contre (Feu sur Glace et vice-versa).

Pour ses V-Skills, Gill peut soit avoir accès à la parade (similaire au Mind’s Eye de Ryu) ou au Meteor Strike qui, selon le V-Trigger sélectionné (Primal Fire/Ice of Doom), change d’élément durant le match.

Et si vous êtes curieux, Gill est aussi le boss final dans la route SF3 dans le mode Arcade, et il est tout aussi chiant à affronter. Surtout qu’il a accès aux attaques V-Trigger en illimité.

Seth : le corps change, mais la cruauté reste le même

Ce qui m’amène à Seth, l’ex-PDG de S.I.N. qui se retrouve avec un design complètement différent. Juste pour précision, Seth est un androïde et malgré qu’il utilise un corps féminin (le Doll Unit Zéro), sa voix reste le même. Donc, non, ce n’est pas un changement de sexe, mais un changement de corps de combat.

« Suck…Suck…Suck!!! »

Et en parlant de changement, Seth se retrouve avec un arsenal de coups spéciaux tout nouveau. Bien-sur, son style de gameplay qui se base sur la copie de coups spéciaux, se retrouve dans son 1er V-Skill: Tanden Engine. Dès que vous touchez votre adversaire avec ce coup, vous pouvez copier l’un de ses coups spéciaux. Toutefois, elle ne peut être utilisé qu’une fois avant de recommencer le processus.
Son second V-Skill, Tanden Booster, augmente les propriétés de ses coups spéciaux de bases, avec un dash avant.

« ORAORAORAORAORA!!! »

Pour ce qui est de ses V-Triggers, Seth peut booster la puissance de ses coups spéciaux avec Tanden Ignition (aussi compatible avec les coups copiés) ou lancer une sphère dirigeable avec le Tanden Manuever. En bref, Seth est devenu plus dangereux que sa version d’origine.

En conclusion : est-ce que payer pour SFV: Championship Edition en vaut la peine ?

Pour info, la mise à jour vers Champion Edition est gratuit. Mais tout dépends si vous souhaitez avoir tout le contenu débloqué dès le départ. Vous aurez, toutefois, à gagner du Fight Money via les matchs en ligne et les défis journaliers, pour avoir la monnaie nécessaire, ce qui peut être long.

Si vous avez déjà SFV chez-vous, le kit Upgrade vous coute 25€. Par contre, si vous n’avez pas encore acheté SFV, il vous coutera 30€, à partir du 14 février 2020, sur Playstation 4 et PC.

Au final, qu’avez-vous pensé de la nouvelle MAJ de Street Fighter V ?