Après une liste assez négative, temps de positiver l’atmosphère. D’une perspective personnelle, voici cinq choses qui me fait aimer l’univers du cosplay. 

Il est vrai que je n’y connais rien à l’art du Cosplay. Tout ce qui est tourné dans l’artisanat et la comédie, je suis niveau zéro. Et c’est un peu pour ça que je suis plus à l’aise avec la photographie. Car elle permet de donner vie aux costumes créés (ou achetés) par les personnes qui le portent.

Et autant donner le respect qu’ils méritent. J’avais fait dernièrement mes cinq choses détestables sur l’univers du Cosplay, donc voici cinq raisons d’aimer cet univers. Encore une fois, ce sont des opinions personnels et si jamais vous souhaiter partager vos raison d’aimer le cosplay, partagez-les en commentaires.

1. La multitude de compétences à mettre en oeuvre

Si l’on ne compte pas les costumes préfabriqués sur Amazon ou le costume de carnaval de base, le cosplay va bien plus que ça. Il y a plusieurs compétences qui sont mises en avant : la couture, la sculpture, le maquillage et la comédie. Avant tout, il s’agit de se mettre dans la peau du personnage (existant ou de création personnel) et parvenir à lui donner vie.

Dans les concours cosplay, l’accent est mis sur ces quatre compétences. Mais encore, je ne suis pas spécialiste dans ce domaine, et ceux qui ont été membre d’un jury, peuvent en donner plus d’infos.

Bref, il est aussi possible d’amener d’autres compétences dans la création de costumes, à la fois dans la création, mais aussi dans la présentation (Danse, Chant, Sport de combat,…). Et le résultat peut parfois créer de l’émotion auprès du public.

2. Une communauté ouverte à l’entraide

Alors que la règle s’applique à n’importe quel communauté, l’univers du cosplay est accessible à tous (je reviendrai à ça plus tard). Mais c’est surtout que la communauté, dans le bon côté des choses, ont une envie à partager leurs compétences à tous. D’ailleurs, hormis les turoriels en ligne, il existe des livres pour ceux qui veulent débuter dans cet univers.

Je peux vous citer, par exemple, Kamui Cosplay, Popette, Nikita Cosplay et même Shun Geek avec ses deux carnets de bord (Westeros et Carnet de Bord d’une apprentie couturière).

Mais qu’en est-il des photographes ? C’est tout à fait la même chose. J’avais eu la chance de rencontrer divers photographes qui m’ont aidés dans la prise de photo et l’entretien de l’appareil. Mais aussi dans la prise de poses pour les cosplayeurs. Durant les shooting photos que j’avais participé, je suis devenu plus à l’aise avec la caméra.

Malgré les points négatifs, j’admire la communauté pour être ouvert à tous.

3. Briser la timidité chez certaines personnes

J’en avais parlé en bref dans un article, mais j’ai des difficultés à m’ouvrir aux autres. Ce n’est pas seulement car je ne partage pas les mêmes centres d’activités, mais aussi par peur du monde extérieur.

Bien-sûr, je ne suis pas seul dans l’affaire. Certains cosplayeurs que j’avais parlé avec, ont souvent du mal dans leur peau, voir d’être extrêmement timide. Mais dans leur costumes, ils arrivent à briser cette barrière. Ce qui est assez surprenant durant les concours cosplay.

Il est toujours dur de se faire accepter. Mais je trouve que la communauté de cosplayeurs sont l’un des meilleurs que j’avais croisé depuis un moment. Et le fait de pouvoir se rencontrer hors des conventions est un pur plaisir.

4. Cosplay has no frontier

C’est grâce à la photographie et au monde du Cosplay que j’avais réussi à me déplacer hors du territoire alsacien. J’avais visité Bâle, Zurich, Dijon, Metz, Nancy et Paris.

Plusieurs personnes qui se concentrent seulement dans un seule territoire, ont aussi tentés l’expérience d’aller dans d’autres villes, voir d’autres pays. Et comme pour l’histoire de la communauté, il est possible de rencontrer de nouveaux fans internationaux.

Avant tout, il n’y a pas de barrières dans le domaine du Cosplay (tout comme la musique). Pas seulement dans la langue, mais aussi dans l’handicap. Rien empêche qu’une personne qui est handicapé moteur, voir amputé, de faire du cosplay.

5. Cosplay is for everyone

Ce qui m’amène au dernier point, et plus commun : le cosplay est accessible à tous. Nous vivons dans un monde où les préjugés existent encore. Ce n’est pas que le Body Shaming, mais aussi l’atteinte envers l’orientation sexuelle, leur genre et leur origines. Et dans la communauté du cosplay, il y a toujours des atteintes sur le look, les origines et l’orientation des personnes déguisés.

Avant tout, c’est par passion que ces personnes interprètent leur personnage favori. Que ce soit une création original, voir même une altération du design d’origine, tout est permis. Et c’est bien triste de voir que certaines valeurs sont oubliés, à cause de l’égocentrisme ou la jalousie de la communauté.

On ne peut pas plaire à tous, mais avant tout, il s’agit de tolérer leur choix. Et c’est pour ça que malgré les points négatifs, j’admire l’univers du Cosplay : donner vie à l’imagination, quelque soit les limites.

Je tiens à remercier les fans qui me suivent dans les RS. Avec les trois ans du blog en approche, c’est un plaisir de pouvoir rencontrer des fans de la culture Geek aux goûts différents. Ce qui incluent aussi l’univers du Cosplay. J’en profite aussi pour saluer le groupe CosplAlsace, qui compte parmi les meilleurs groupes de Cosplayeurs dans la région locale. Restez vous même !