Ma première visite à la ville de Bâle était pour ma 1ère participation transfrontalier à la grande convention geek du territoire suisse : la Fantasy Basel. Retour sur cet événement.

Ah, la Suisse. Il est vrai que je n’avais pas eu l’occasion de visiter le territoire depuis un long moment. Le seul endroit que j’avais visité sur le territoire suisse était Weil-am-Rhein . Mais en ce jeudi 5 mai 2016 (le week-end de l’Ascension pour certains), j’avais commencé mon périple pour la ville de Bâle. La raison : assister à la Fantasy Basel, qui se tient du 5 au 7 mai 2016 au Messe Basel, le Parc Expo de Bâle.

En premier lieu, je tiens à remercier ceux qui m’ont aidés à me rendre au Messe Basel via le tram (surtout pour le retour). A l’arrivé au Messe Basel, il y avait une queue IMMENSE!! Ce n’est pas du même niveau qu’un Japan Expo ou un concert de One Direction. Mais c’était vraiment rempli, du début à la fin de la journée. Ce qui revient vers l’achat du billet : ce n’est pas un point faible vu que, Bâle est une grande ville et le lieu de l’événement est immense, ceci explique le prix de 40 CHF à l’entrée du parc, pour une journée (environ 38€).

Le problème (qui est de ma part) est de n’avoir rien pour manger & boire à midi et donc, j’étais presque KO à la fin de la journée. D’ailleurs, certains stands de boissons ou de snacks n’acceptent pas les pièces en Euros, voir vous rendre la monnaie en Franc Suisse. Bien-sûr, ceci n’a pas ruiné ma journée qui était autant plus excellente.

NB pour l’année prochaine et les futurs événements : prévoir un casse-croute pour midi si vous souhaitez économiser pour l’achat de goodies ou si vous n’avez pas les moyens pour la journée entière.

Un événement géant utilisant la totalité du Messe Basel

Vu que l’événement utilisera la totalité du Parc Expo, les stands seront éparpillés dans 3 des 5 étages de l’établissement :

  • Le Rez-de-chaussé était plus pour la partie Culture Japon (Mangas, Anime, Accessoires Kawaii, Produits imports,…). C’est principalement ici où se retrouve la majorité des cosplayeurs, que ce soit le public ou les guest stars. Il y a aussi une zone Gaming pour les jeux Nintendo. Les jeux mises en avant sont Mario Kart 8, Super Smash Bros Wii U, Just Dance, Pokken Tournament et le récent Star Fox Zero. Pour la Nintendo 3DS, on avait Project X Zone 2, Final Fantasy Explorer et la démo de Yo-Kai Watch.
  • Le 2e étage est réservé pour les artistes, illustrateurs et culture geek occidentale (Film, série & BD). Il y font d’ailleurs la promotion de Star Wars Episode 7 en Blu-Ray, Tortues Ninjas 2, Warcraft le Film & le reboot de Ghostbusters. C’est aussi un espace pour admirer les objets et véhicules mythiques de la culture Geek comme un Tie Fighter géant, une réplique de l’Arche d’aillance ou le Tumbler de Batman Begins. Il y avait aussi un espace pour les jeux indépendants qui étaient disponibles en accès anticipé ou en trailer dont j’en parlerai plus tard.
  • Le 4e étage est plus une salle de conférence pour les invités d’honneurs qui sont Kevin Sussman (Big Bang Theory) & Kristian Nairn (Hodor de Game of Thrones). Malheureusement, le jour où j’avais assisté à l’événement, ils n’étaient pas présents.
  • J’ai aussi eu l’occasion d’aller voir l’immeuble en face du Messe Hall pour la partie Gaming. Avec l’addition d’une zone de jeu Rétros et Arcades, il y avait en avant première pour la PS4 les jeux One Piece: Burning Blood & Uncharted 4: A Thief’s End. Malheureusement, je n’avais pas eu l’occasion de tester l’un d’entre eux, ce que je regrette pleinement, surtout qu’on était en fin d’après-midi. J’ai eu toutefois l’occasion de regarder un aperçu de ces jeux et me donner l’envie de m’investir sur une PS4. Aussi, il y avait une zone de démonstration de parties en équipe sur Counter Strike: Global Offensive avec Mathieu Quiquerez qui est un joueur pro locale. J’avais assisté à une démonstration de ces capacités mais, vu que je ne suis pas tellement CS: GO, je ne peux pas donner un avis direct sur son gameplay qui doit être excellent.

On peut dire que les organisateurs ont vraiment pris avantage des lieux pour offrir la meilleur expérience possible. Sauf si j’aurai la chance d’aller à la JapanExpo sur Paris, je peux dire que c’était le plus grand regroupement geek que j’avais assisté pour l’année 2016.

Des guest-stars de qualité

En parlant des guest-stars qui sont venus exceptionnellement pour la Fantasy Basel, il y a du lourd. J’en avais parlé des acteurs Sussman & Nairn qui étaient prévus pour Vendredi & Samedi. Mais pour le reste, c’était vraiment du solide! Pour faire un rappel, voici la liste des stars principaux qui sont venus lors des 3 jours de la convention (Sussman & Nairn exclus) :

  • XPeke (Joueur Pro)
  • Kamui (Cosplayeuse allemande)
  • Yaya Han (Cosplayeuse américaine)
  • Lee Townsend (Illustrateur)
  • Martin Griffiths (Illustrateur)
  • Mathieu Quiquerez (Joueur Pro sur Counter Strike: Global Offensive)
  • Cospital (Workshop pour cosplayeurs)
  • Calsarra (Cosplayeuse allemande)
  • May Panda (Illustratrice suisse)

Pour ceux qui veulent avoir la liste complète des personnes participants, la liste complète est disponible sur le site officiel de Fantasy Basel. Il y avait certaines personnes que j’étais intéressés de voir durant la journée. Surtout ceux qui ont fait le déplacement dans le territoire européen, principalement les cosplayeurs, illustrateurs et développeurs de jeux. J’avais eu le temps de discuter sur ce qu’ils font, combien de temps ils exercent leur métier et j’en ai aussi profité pour échanger nos cartes de visites, pour l’auto-promotion. J’espère les retrouver pour faire une interview afin de se présenter pour ceux qui ne sont pas familier avec ces célébrités, surtout ceux qui viennent occasionnellement sur le territoire européen. L’un des rêves serait d’aller dans un pays anglophone comme le Canada ou les Etats-Unis pour rencontrer des joueurs et youtubers connus, ce qui n’est pas encore sur pour le futur.

Les jeux indépendants suisse en vedette

J’avais eu l’occasion de tester certains jeux indépendant durant la journée au Fantasy Basel, mais aussi de prendre conctact avec les chefs de projets de certains. J’y viendrai en détail dans un futur dossier sur certains jeux que je trouve, méritent leur attention pour ceux qui sont fans d’un certain genre. Par avance, il n’y avait pas de jeux de combats, ni même d’un RPG. Ci dessous sont une liste des jeux que j’avais testé en exclusivité :

  • Niche: A Genetics Survival Game
    S’inspirant du concept de Dont’ Starve, Creatures et la 1ère partie de Spore, ce jeu de gestion/stratégie introduit le concept d’évolution d’espèces à travers les générations. Le but sera d’explorer, survivre et faire évoluer les animaux le plus longtemps possible. D’ailleurs, la nouvelle génération hérite de certaines compétences de leur ancêtres, ce qui permet d’expérimenter avec les animaux présents sur chaque île. Le projet Kickstarter a atteint la fin de sa campagne et a réussi à atteindre l’objectif des 15 000$ et le jeu sera prévu pour l’année prochaine sur Steam.
  • Struckd
    Ce jeu exclusif pour Android et iOS est un moteur de jeu pour débutants. Si vous souhaitez concevoir votre propre jeu sans avoir de compétences requises, Struckd vous laisse court à votre imagination afin de créer votre propre jeu. Alors que j’adhère au concept que l’on retrouve dans Little Big Planet ou Super Mario Maker, voir même WarioWare D.I.Y. , le problème est que le style de jeu est, pour le moment, de créer sa propre version d’Angry Birds. Aussi, le jeu était buggé au moment où j’avais à réaliser le tutoriel, ce qui m’a laisser une mauvais impression. Toutefois, je suis sur que certaines personnes y trouverons un intérêt pour ce moteur de jeu de poche.
  • Nimbatus
    Développé par Micha Stettler, Nimbatus est un Shoot’em Up spatial où vous aurez à explorer divers planètes, mais aussi customiser votre drone. Similaire aux vaisseaux Gummi dans Kingdom Hearts, vous pouvez attacher divers éléments sur votre drone pour le transformer en véritable machine de guerre. Il utilise aussi un système de compétences où vous débloquerez avec l’expérience et les fonds récoltés en cours de jeux, de nouveaux éléments pour votre drone. Le premier test n’était pas si mauvais. J’aime la possibilité de créer le vaisseau selon nos envies, mais aussi pour l’exploration de planètes et la collecte de ressources pour augmenter en puissance. La maniabilité fait penser à Geometry Wars avec les deux sticks servant à diriger et à tirer dans la direction souhaité.
    Le jeu a été Greelighté sur Steam et sortira vers la fin de l’année 2016. En attendant, voici 10 minutes de la version alpha de Nimbatus.

Ceci conclut ma journée à la Fantasy Basel. Vaut-il la peine d’y aller ?

Malgré que j’avais été mal préparé pour l’événement, j’étais grandement satisfait de ma première venue dans le territoire suisse. J’avais rencontrer des gens amicales et qui partagent la même passion pour la culture geek (quitte à faire un Vine entre moi et Mettaton EX). Je n’y vois aucune inconvénient à revenir sur Bâle. Que ce soit pour une autre convention ou pour revoir les personnes que j’ai gardé contact. Si vous avez participé à la Fantasy Basel, n’hésitez pas à laisser un commentaire. Et donner vos impressions sur le Comic-Con Suisse.

Spécial shout-out et personnes à suivre

Gaming :

Cosplay :

Artistes :