Chaque année, le CESA (Computer Entertainment Supplier’s Association), réalise une étude complète sur la vie et les conditions de travail des développeurs de jeux japonais. L’une de ces études est sur le développement de jeux sur les supports existants.

Les résultats de l’année 2015 ont été publiés et une question particulièrement intéressant était posés auprès des développeurs nippons : quels sont les supports de jeux auquel ils travaillent actuellement et quels sont les supports qu’ils souhaitent développer leurs jeux ?

Résultats enquête CEDEC (source : Dualshockers)

Résultats enquête CEDEC (source : Dualshockers)

En parallèle avec le succès du marché du mobile au Japon, la majorité des interviewés travaillent sur smartphones et tablettes (les pourcentages sont difficiles à exploiter car il s’agit d’une questions à choix multiples). Seuls 27% des répondants travaillent sur les consoles de salon et 45.9% travaillent sur les smartphones. Intéressant à notifier, 18.8% des développeurs travaillent sur les jeux PC.

Il n’y a rien de surprenant sur le pourcentage supérieure du mobile comparé au consoles de salon, puisque qu’il y a plus de jeux qui sortent sur mobiles et le développement requière une petite équipe.

À l’inverse, beaucoup de développeurs souhaitent travailler sur les consoles de salon. 38% d’entre eux veulent travailler sur les consoles comme la PS4, la Wii U et autres. Ce pourcentage est notamment supérieur que tous les supports mobiles combinés, avec 37.6%  (smartphones, tablettes, téléphones mobiles et dispositifs portables).

Pour les consoles portables et PC, ils récoltent seulement 11.3 et 6.5% respectivement, ce qui est un chiffre inférieure à ceux qui travaillent actuellement sur ces supports. Pour les bornes d’arcade, le déclin est bien présent avec seulement 3% des développeurs qui veulent développer des jeux sur ce support.

Source : Dualshockers.com

Avis personnel

Il n’est pas surprenant de voir que les développeurs japonais veulent se concentrer sur le marché des consoles de salon, pour obtenir le maximum de profit et pour attirer la plus grande clientèle. Alors que la PS4 vient de battre le nombre de ventes en Asie à l’opposé de ses ancêtres (la PS2 et la PS3), la nécessité de développer sur les consoles à succès est primordial, malgré qu’il est possible d’entrer dans d’autres supports, notamment le marché des smartphones qui, est nettement supérieur au Japon comparé aux USA.

Reste à savoir qu’en est-il pour les autres développeurs aux USA ainsi qu’en Europe qui peuvent avoir une perspective différente sur quels supports ils souhaitent se focaliser.