Petit retour sur la Dijon Saiten 2018, la convention pour les fans de la culture japonaise et geek. Durant le week-end du 13 au 14 octobre 2018, j’avais fait un saut sur Dijon pour cette événement. Y’a-t-il eu des nouveautés depuis mon dernier passage ?

Ceux qui ne connaissent pas encore la Dijon Saiten, voici un petit récapitulatif. C’est une petite convention geek et nippone qui se déroule chaque octobre, à l’IUT de Dijon, par l’association ADMA. L’événement se déroule  du samedi au dimanche, en non-stop.

Si vous souhaitez revoir mon retour sur l’édition 2017, je vous invite à lire mon journal de bord, sur la Dijon Saiten 2017. La 14e édition marque ma deuxième venue à la convention, mais reste à savoir ce qui avait changé par rapport à l’année précédente ?

Points positifs de la Dijon Saiten 2018

Pour aller vers les positifs, l’un des avantages reste le lieu de l’événement, qui est très conviviale. C’est avant tout à l’enceinte de l’IUT de Dijon, et l’accès est assez rapide. Vu qu’il utilise le même Tram que pour venir à la Kamo Con (T1).

On y retrouve comme chaque année les zones artistes, jeux vidéos, goodies et expositions. Et pour la première fois, j’avais assisté à la compétition cosplay à l’Amphithéatre BulleJapon. Et le public était déchaîné pour la compétition. Alors que je n’étais pas présent pour la totalité du concours, j’avais eu 2 coups de cœur : le duo d’Haddock et Astrid de Dragon, et la sœur du film d’Horreur « The Nun ».

Enfin, c’est tout un plaisir de revoir les cosplayeurs qui suivent la page, et revoir les associations locaux dans le jeu vidéo : Kaio Gaming, Pocket Gamers & Replay en partie.

Points négatifs de la Dijon Saiten 2018

En ce qui est des points négatifs, c’est principalement l’espace du lieu. C’est vrai, l’IUT de Dijon dispose de plusieurs salles à travers ses deux trois établissements, sauf que dans les couloirs (surtout en période de forte présence), ça peut devenir étouffant. Et ça n’aide pas pour les personnes qui peuvent être malade par la suite. Mais en même temps, ça en valait la peine.

Concernant les salles, certaines ne sont pas optimisés, comme celui pour Lyon e-Sport et ses nombreux PC. Bien qu’il y a une limite aux nombres de places disponible, c’est une vrai fournaise. Si jamais une salle est à revoir, c’est bien pour eux.

Conclusion – Dijon Saiten 2018, à refaire ?

Donner du mal à un événement qu’on apprécie peut être compliqué. Mais avant tout, il y a des choses à revoir sur l’ensemble de la Dijon Saiten. Alors que l’ambiance reste chaleureuse, notamment pour revoir la plupart des cosplayeurs, l’événement se doit de changer.

C’est vrai que la limitation vient du budget, mais aussi de l’établissement en question. Mais c’est aussi d’avoir la possibilité d’accéder à plus d’espace disponibles, surtout que les visites risquent d’augmenter à travers les éditions.

J’espère que la Dijon Saiten s’améliore au fil des années.

Galerie Photo – Dijon Saiten 2018

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank