Un duo de deux cosplayeurs francophones, partageant la même passion : le cosplay, mais aussi l’art du crafting. Je vous présente Sil’Fael et Copperspoon Cosplay, le nouveau membre des Geeks sans Frontières.

En premier lieu, présente-toi brièvement.

Brièvement ? Et bien, je mon nom est Charlotte a.k.a Copperspoon, on peut dire que je baigne dans la pop culture depuis gamine avant même de savoir de quoi il s’agissait en fait. Je suis une très grande fan de ce qui touche au monde de la bande-dessinée, au monde du graphisme en règle général (je dessine beaucoup en dehors des périodes de Crafting). Je suis une grande adepte de tout ce qui attrait à la culture Steampunk (avec des projets costumes passé et futur).
Bien entendu j’aime les jeux vidéos… Beaucoup ! J’aurais du mal à n’en choisir que quelque uns mais de façon non exhaustive je dirais The Witcher (j’ai beaucoup trop de projets prévus autour de cet univers), Skyrim bien entendu, Bordelands et Dishonored.

Quand et comment as-tu commencé le cosplay ?

Ma première Japan Expo en 2014. J’ai commencé le cosplay pour accompagner un groupe d’amis qui s’y rendait également. Ce n’était que des balbutiements… Mon « vrai » costume (à savoir cousu et crafté entièrement) fut également pour la Japan Expo mais en 2015 cette fois-ci.

Quel avait été ton premier costume. Et si possible, ta première fabrication ?

En 2014, j’ai « fait » un costume de Bucky Barnes issu des comics de Captain America moitié cousu, moitié placard. Celui que je considère comme mon premier costume ( et ma prise de conscience de ce qu’est le cosplay) est celui de l’Homme Mystère, issu du jeu Batman: Arkham City. Ma première fabrication étant la canne en bois en forme de point d’interrogation. Avec le recul, il est bourré de défauts grossiers qui me piquent aujourd’hui les yeux ! (rire).

Qu’est-ce que tu aimes dans cette activité ?

J’ai toujours été manuelle, je suis une touche à touche du bricolage. Le cosplay est pour moi l’ultime mash-up entre différentes techniques que j’adore. J’aime donc la partie conception mais surtout le moment où je les porte en convention. C’est vraiment le moment où tout le travail effectué prend son sens, notamment lorsque l’on rencontrer d’autres cosplayers avec qui partager une passion commune.

Quel a été ton meilleure costume, à ce jour ?

Je dirais le dernier en date, celui de la sorcière Delilah, l’antagoniste du jeu « Dishonored: The Brigmore Witches« . Je travail cependant sur d’autres projets qui me feront reconsidérer cette réponse dans quelques mois.

Copperspoon (par Shudan Pictures)

Copperspoon (photo par Shudan Pictures)

Que peux-tu dire sur la conception de tes costumes ?

Je suis une éternelle insatisfaite, j’ai toujours envie de faire mieux, plus propre, plus travaillé. Je suis une touche à tout, j’aime tester énormément de techniques. Même si il faut du temps pour les maîtriser, je suis persévérante, et je passe énormément de temps sur mes costumes, que ce soit sur la partie préparation/réflexion ou bien la conception. Bien entendu j’ai encore énormément à apprendre.

Quel sont les personnes que tu suis (voir t’inspire) dans tes travaux ?

Oula… Dure question ! Si je ne devais en citer que quelque uns je dirais Kamui Cosplay (ces techniques… Pfiouuu! Toujours un claque!), Maul Cosplay, Rotten Kraken Crafts… Et tant d’autres. Si je devais citer deux Sensei ce serait David Chan et l’Atelier Lalicorne. Ils font un travail de malade et j’admire absolument chacun de leurs projets !

Emily Kaldwin par Silfael (Photo par Shudan Pictures)

Emily Kaldwin par Silfael (Photo par Shudan Pictures)

Quels sont tes « Dream » et « Horror » Cosplays (ce que tu rêve de faire en costume et celui que tu ne fera sans aucun prétexte) ?

Ma liste cosplay ayant tendance à varier souvent, en « Dream » cosplay je dirais Illidan Hurlorage ou Victor Fries (Batman: Arkham Knight). Constituant un gros travail sur les prothèses et le maquillage j’adorerais aussi faire un costume de Mme. Vastra issu de Doctor Who. Quand à mes « horrors » cosplays je n’ai pas de personnage en particulier mais je dirais tout ce qui est costume trop déshabillé ou hyper-sexualisé.

Quel a été ta meilleure convention que tu avais assisté ?

Je ne sais pas trop si on peux le classer dans convention ou festival, mais je dirais les Geek Faeries.

Et la pire convention que tu avais assisté (ou du moins la plus décevante) ?

L’Anim’Est, sans aucun doute.

Que fais-tu hors du monde du cosplay ?

Je suis en maîtrise Science de l’éducation, je prépare le concours de professeur des écoles et je travaille à côté en temps que bibliothécaire.

Quel est ton grand kiff du moment (dessin animé, jeux vidéo, série,…) ?

Un dessin animé: Rick et Morty ! Sinon The Witcher, encore et toujours !

As-tu un message à faire passer à ceux qui veulent se lancer dans le cosplay ?

You can do it ! Plus sérieusement : n’hésitez pas à vous lancer ! C’est une passion qui prends du temps, de l’argent… Mais qui offre tellement en retour. L’important c’est de s’amuser, de rencontrer du monde, d’incarner des personnages qui vous plaisent. Et surtout : cos’positive ! Comme le dit si bien un cosplayer que j’admire : « Cosplay has no : #bodytype #gender #skincolor. » Faites ce qu’il vous plait !

Quels sont les pages sociaux où l’on peut te suivre ?

Avec ma binôme sur la page Facebook : @SilfaelandCopperspoonCosplay

Merci à toi, Charlotte, pour avoir accorder un peu de ton temps pour répondre à cet interview.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *